Société française de l'Internet

Quel Internet pour quelles sociétés ?

Défilé Anti-Hadopi le 1er Mai à Paris (vidéo)

RENDEZ-VOUS 14 H 00, MÉTRO PORT-ROYAL,

à l’angle de l’avenue Denfert-Rochereau et de l’avenue de l’Observatoire
accueilli par les syndicats des journalistes,
à l’initiative de FDN et Libre Accès

Au prétexte de protéger la création musicale et cinématographique, le Président Sarkozy a décidé de remettre à l’ordre du jour un texte, portant rejeté par l’Assemblée Nationale, qui annihile les libertés fondamentales des internautes et fragilise la diffusion des labels indépendant et des artistes autorisant la libre diffusion de leurs œuvres.
Cependant cette loi ne comporte aucune proposition concrète à la question urgente de la rémunération des artistes et de l’avenir de la création en France. Pire : le gouvernement et le rapporteur ont systématiquement repoussé toutes les propositions viables en ce sens !
La loi Internet et Création, alliance des industries culturelles et de M. Sarkozy vise à instaurer l’existence unique des catalogues d’artistes des majors tout en favorisant le contrôle des citoyens via l’installation de logiciels espions, la création de police privée, la délégation de pouvoirs de police à des entreprises privés.
Non content de bafouer les droits des citoyens, le gouvernement a profité de son coup de force sur le texte pour faire voter par une poignée de députés godillots des amendements contraires à ce qui se négocie en ce moment même aux états généraux de la presse.
M. Sarkozy et les majors de l’industrie du divertissement, imposent à nouveau un passage en force, auquel nous devons nous opposer, pour préserver nos libertés et favoriser une juste diffusion et rémunération des artistes.

CONTRE :

  • La délégation à une Haute Autorité des pouvoirs du juge.
  • Une police déléguée aux entreprise privée.
  • La coupure d’Internet, essentiel à la liberté d’expression.
  • L’application de sanction avant jugement (renversement de la charge de la preuve)
  • Une vision de l’Art uniquement commercial.
  • La labellisation et le surréférencement de catalogue d’œuvres des industries du divertissement, mettant en danger la diffusion des artistes et auteurs indépendants, et la neutralité du net.

POUR :

  • L’abandon du Projet de loi Internet et Création.
  • Favoriser l’émergence de modelés économiques alternatifs aux grands conglomérats assurant une juste rémunération des artistes.
  • Intégrer plus largement les producteurs et labels indépendants, acteurs de la culture libre dans toutes les discussions, réflexions et prise de décision concernant les filières culturelles.
  • La défense de la neutralité du réseau et de la liberté d’expression.

Premiers signataires

Artischaud, ARTSILO, Attention Chantier, Cyber-journalistes, Daltex, L’Esprit Frappeur, FDN, InLibroVeritas, Kassandre, La ville des gens, Libre Accès, Lonah, MACAQ, Musique Libre !, Musiques Tangentes, Onde parallèle, Oxyradio, Qwartz,Reseau 2000, Ralamax Prod., Traces, We are Unique Records

rejoints notamment par Internet mon amour, la Quadrature du net, la Société française de l’Internet etc.

Informations : site de Libre accès

Taggé avec: , , ,

Laisser une réponse

Vous devez etre connectez Pour poster un commentaire