Société française de l'Internet

Quel Internet pour quelles sociétés ?

Une personnalité exceptionnelle du monde Internet, par Michel Léonard, Unige

Unige, 450 ansM. Francis MUGUET, né le 30-04-1955, de nationalité française, venait juste de rejoindre le Département des Systèmes d’Information de notre Université pour continuer ses activités pionnières de recherches. C’est avec une profonde consternation que nous avons appris sa disparition tragique, le 14 octobre 2009.
Professeur à l’Ecole Nationale Supérieure de Techniques Avancées, M. F. Muguet est devenu un expert dans les réseaux de connaissances et la société de l’information, domaine dans lequel il avait créé le laboratoire KNIS. Mais il est reconnu mondialement pour son engagement à faire d’Internet un lieu de libre circulation des connaissances en s’engageant dans la gouvernance d’Internet. Lors du Sommet Mondial de l’Information de Genève de 2003, il a été la cheville ouvrière du paragraphe ayant trait au libre accès des connaissances scientifiques. « Le libre accès permettrait de répondre aux contraintes économiques. C’est une solution pour l’aide au développement. Mais également pour les pays développés. C’est un jeu à somme positive » disait-il dans une interview au Centre sur les politiques internationales des TIC Afrique du Centre et de l’Ouest (http://www.cipaco.org/).
Déplorant des modèles de valeur dépassés et stériles, relatifs à la création sur Internet, il s’est orienté vers la construction d’un modèle simple tenant des contraintes juridiques et techniques, pour que « la propriété intellectuelle protège surtout les auteurs, plutôt que les ayants droit », en inventant le concept de « Mécénat global », bien plus pertinent que celui de licence globale. Il a ainsi contribué à l’ouvrage La Bataille Hadopi qui lui est dédié à titre posthume.
Homme de conviction, il défendait des libertés fondamentales, même s’il se rendait compte que de passer le message aux politiques était très difficile. Il aimait rappeler la phrase d’Arthur Schopenhauer : « Toute vérité franchit trois étapes : d’abord elle est ridiculisée, ensuite elle subit une forte opposition, enfin elle est considérée comme ayant toujours été une évidence ». Il défendait le multilinguisme sur Internet en envisageant une nouvelle manière de gérer l’espace des noms d’Internet (noms de domaine). Ce combat, il l’a mené jusqu’au bout comme lors du symposium de Barcelone, fin septembre, et il est en passe d’être gagné.
M. F. Muguet voulait approfondir cette réorganisation de l’espace des noms d’Internet en collaborant avec l’Union Internationale de Télécommunications. Il se sentait de nombreuses affinités intellectuelles avec les membres du Département de Système d’Information et il appréciait au plus haut point de pouvoir faire partie de l’Université de Genève. Le Département des Systèmes d’Information regrette au plus haut point que cette collaboration naissante s’arrête brutalement au détriment des chercheurs et des étudiants. Le Département tient à saluer une personnalité exceptionnelle du monde Internet, reconnue dans le monde entier par ses pairs.

Michel Léonard,
directeur du Département de Systèmes d’Information (5/11/09)
Université de Genève

Taggé avec: , , , , , , , , , , , ,

1 Commentaire

Trackbacks

  1. Francis Muguet nous a quittés | Société française de l'Internet

Laisser une réponse

Vous devez etre connectez Pour poster un commentaire